STAGE de Tambour Chamanique Tompa (Tambour, Corps, Voix)

« CORPS » : Le Tompa Dance

tompa dance

Le « Tompa Dance » s’inscrit ici encore dans la logique du Tambour Chamanique.

Cela constitue en quelque sorte la floraison de la graine déposée par le premier coup de mailloche.

C’est une véritable Exploration Corporelle de nature toute Chamanique, issue de l’impulsion du Tambour, qui saisit notre corps tout entier de ses résonances irrésistibles…

C’est une véritable danse chamanique, issue des profondeurs de l’être sans masque et sans artifices. 

 Le Tambour chamanique offre aussi l’occasion d’effectuer un travail de lâcher-prise et d’abandon.

Cela nous permet d’aboutir à l’expression de notre être le plus authentique, aligné en totale cohérence aux besoins les plus profonds qui s’expriment alors par le corps physique et par le mouvement.

Concrètement, le principe du Tompa Dance consiste à s’offrir corporellement à la vibration du Tambour et à en explorer les effets sans s’occuper du regard d’autrui, centré sur notre résonance intérieure.

C’est aussi une prière, une offrande par le corps offerte au dieu silencieux tapis au fond de nous-même en résonance avec les dieux de la nature.

 

tompa dance

Ainsi chacun avance, vibre, explore, et les effets de résonance font un travail profond.

Le Tompa Dance a quelque chose d’un accouchement.

Ce sont des retrouvailles également.

Car le pouvoir du Tambour est multiple, et suscite notre puissance intérieure, souvent négligée, qui a pour vocation de s’épanouir à travers le mouvement libérateur et cathartique. 

Le Tompa Dance peut s’avérer profondément thérapeutique, et en même temps nous invite à une célébration…

Communion avec nous-même, avec notre corps, notre intériorité.

Et célébration en offrande à la nature, à ce qui nous entoure, en partage avec les autres dans une forme d’abandon, de confiance, de lâcher-prise profondément bienfaisant. 

« VOIX » : Chant Chamanique

Ce volet des explorations initiées par le Tambour, l’Exploration Vocale Chamanique (ou « Chant » Chamanique), n’est pas des moindres…Là encore c’est tout un parcours.

La voix, plus que tout, nous relie à l’intime.

C’est secret, un peu sacré aussi, fragile et sensible.

Bien entendu, il n’est nullement besoin d’être chanteur pour se livrer aux bonheurs du Chant Chamanique.

Au contraire ici tout est à réapprendre, en totale humilité, dans l’accueil de ce que nous sommes au plus profond de nous.

Le Chant (ou plutôt… les sons qui sortent de notre bouche !) est de mon point de vue une des armes les plus puissantes du Chamanisme.

Ça touche à la magie…

Par la puissance vibratoire qui jaillit du cœur de notre être et de l’intime – les cordes vocales – nous avons réellement un pouvoir trop méconnu.

Ce pouvoir s’exerce sur nous, en premier. Il nous sculpte, nous façonne, nous lave, nous délivre. C’est un yoga, autrement dit une reliance qui nous ancre à de l’invisible.

Du plus profond de nos racines, humaines et spirituelles, doit s’élever une note, une quintessence, un mystère, une force.

Cette note, portée par une vibration, le son, recèle un potentiel incroyable.

Notre voix est si importante. C’est notre signature intime, un sésame sur lequel s’appuyer pour créer, s’affirmer, se découvrir et explorer là encore des horizons insoupçonnés sur nous-mêmes !

D’ailleurs il est flagrant que dès que le tambour résonne quelque chose en nous aspire à sortir, à s’exprimer, à rayonner.

Le Chant est indissociable de toutes les palettes de l’art chamanique !

Les stages de Chant Chamanique, qui sont aussi à la base des stages de Tambour Chamanique, offrent toutefois un espace plus large encore pour permettre à notre voix de s’exprimer.

Et de s’associer au grand concert des âmes à l’écoute des dieux invisibles…

Le son possède une action thérapeutique…Par notre voix nous allons contacter l’essentiel. Ça va permettre de se faire du bien pour fluidifier les émotions et les nœuds cachés, tout au long d’un parcours dans lequel nous allons nous stimuler et nous porter les uns les autres.


Pages : 1 2